Technique de construction de canne au profil hexagonal

Le principe

C'est l'assemblage de 6 baguettes triangulaires afin d'obtenir un « Blank » au profil hexagonal.

La procédure

On part d'un chaume (tronc) de bambou que l'on va fendre en 6 puis 12 baguettes, voir plus (6 pour le talon et 6 pour le scion.) on va ensuite usiner ces baguettes (par rabotage) de façon à obtenir un profil triangulaire (équilatéral, 60°) dégressif, que l'on va assembler par collage pour former un profil hexagonal. Ce profil sera dégressif en respectant les dimensions du modèle choisi. Ces dimensions sont données tous les 5 pouces (127mm)

Personnellement, j'utilise deux manières différentes pour la construction. . Soit la technique "standard" ou bien la technique "nodeless".

La technique standard:

La technique standard consiste à utiliser la totalité de la longueur de tronc en conservant les nœuds que l'on va usiner de façon à minimiser leur présence.

La technique nodeless:

La technique nodeless, consiste à supprimer la totalité des nœuds par sciage et de reconstituer les ébauches par collage. Cette technique sera traitée ultérieurement !

La technique standard:

Nous commencerons donc par la technique standard qui est la plus utilisée par les constructeurs.

La première chose à faire avant de fendre du bambou et de sortir le rabot, c'est de réfléchir à la canne que l'on veut construire. La chose a ne pas faire quand on est débutant, c'est de concevoir une canne à partir de zéro sans informations. Je vous conseille plutôt de reproduire une canne existante. Pour simplifier, vous faites une copie. Dans le cas de l'impossibilité d'avoir une canne à disposition, vous allez devoir rechercher un profil de canne se rapprochant de vos souhaits, l'outil génial pour cela est : Internet. Mais avant de surfer sur le net, il vous faudra vous poser quelques questions importantes qui cibleront vos recherches.

1) Quelle sera la longueur de cette canne ?

2) Quel sera le nombre de brins (2 ou 3 brins)?

3) Quelle sera son action ?

4) Quelle soie va-t-elle projeter ?

D'autres questions peuvent être ajoutées.

Une fois armé des réponses à vos questions, on peut passer à la rechercher du profil souhaité. Pour trouver des profils de cannes, vous pouvez orienter vos recherches vers les forums ou les sites de constructeurs américains, très riches en informations et techniques. En France, vous pouvez vous rendre sur le forum de discussion : forum Gillum par exemple, en Italie : l'association IBRA dans laquelle vous trouverez une multitude d'infos et de profils. Il y a aussi des logiciels comme HEXrod ou rodDNA. Pour rodDNA il y a deux versions, une version gratuite et une version payante environ 100 $. Ces logiciels ont une base de données contenant une multitude de profils disponibles. (rodDNA plus de 800 profils)

Fiche et Plan de travail:

Une fois le profil de canne trouvé, je prépare mes documents de fabrication. Une fiche de travail et un plan de la canne à l'échelle 1/1.

La fiche de travail:

Présentation: Utilisation: fichier Excell:

Cette fiche de travail me permet d'avoir sur un seul document un maximum d'informations techniques du futur projet. Pour cela, j'ai mis au point une feuille de calcul sous "Excel". Vous trouverez dans la barre de navigation "Vidéo 1" une vidéo dans laquelle je vous présente et vous explique l'utilisation de ce document. Vous avez aussi la possibilité de télécharger cette fiche de calcul dans l'onglet "Téléchargement"

Plan de la canne:

Quand je me lance dans un construction, j'aime avoir sous les yeux le plan à l'échelle de mon projet. L'outil que j'utilise, pour réaliser ce plan, est le logiciel Stekchup. C'est un logiciel de dessin qui est gratuit et distribué par Google. D'autres logiciels de DAO peuvent être utilisés, comme "Autocad". L'avantage de ce document est de visualiser et d'imprimer son projet à l'échelle 1/1.

la matière première:

le Bambou:

Où puis-je trouver la matière première ?

Trouver du bambou pour la construction, c'est ce qui rebut les débutants. En effet, l'espèce de bambou idéal pour la conception de canne est « arundinaria amabilis » malheureusement, elle ne pousse pas sous nos latitudes, mais en Asie (chine) d'autres espèces peuvent être utilisées. Il sera donc très difficile pour une personne seule d'en importer à un prix raisonnable. Le mieux, c'est de passer par des importateurs, des associations de constructeurs ou par les Forums. Pour ma part, je suis passé par des forums qui pratiquent des commandes groupées via "la chine".

Choisir un tronc de bambou:

Le choix du tronc est très important. La première chose à faire, c'est de l'examiner et de rechercher la moindre imperfection.

Le Flammage:

Cette opération est pour moi facultative. Elle permet de donner à la canne un effet esthétique. On pourra avec cette technique donner à la canne un aspect marbré.

Préparation du tronc et première coupe.

Dans un premier temps, je mesure la circonférence du tronc cela déterminera le nombre de baguette que je pourrais sortir. La largeur de chaque baguette ne doit pas être inférieure à 7 mm. Je colle autour du tronc un morceau de ruban adhésif et je trace des repères au crayon l'endroit où il y a aura une coupe.
Dans un deuxième temps, je m'attaque aux nœuds.

Refente des baguettes . (en préparation)

Dressage. (en préparation)

Une fois la fente du tronc, les résultats obtenus nous donnent des baguettes qui ne sont pas droites. Par contre, nous conservons le fil de bois. Une des particularités du bambou, c'est que sous l'effet de la chaleur, le matériau devient malléable. Donc un dressage à chaud sera nécessaire pour chaque baguette. Pour cela, j'utilise un décapeur thermique régulé. Cette technique est très fastidieuse et très longue. Elle est souvent boudée par les débutants, mais il ne faut pas la négliger et croyez moi, Prendre du temps pour cette opération permettra d'en gagner plus tard et facilitera les opérations suivantes.

Le tierçage , mise à longueur et numérotage des baguettes.

Dans un Blank, les nœuds sont des points faibles. Le fait de placer deux nœuds face à face, augment le risque d'un décollage des brins dans le temps au niveau de ces nœuds. Par conséquent, il faut organiser la répartition de ces nœuds. Plusieurs méthodes existent. Pour ma part, j'en utilise deux : Quand la répartition de nœuds est à peu près équidistante, j'utilise le simple décalage dans le cas contraire, j'utilise le retournement. Dans certains cas, je n'hésite pas à prendre des brins d'un autre tronc afin de faciliter cette répartition. Cette façon de faire se nomme le tierçage.
Une fois le tierçage terminé, je met à longueur et repère les baguettes. Chacun appliquera sa propre méthode de repérage, soit par des numéros, des symboles ou des couleurs.

Dégrossissage, Assemblage et traitement thermique (en préparation)

Mise au profil (en préparation)

Nettoyage et collage (en préparation)

Séchage et grattage (en préparation)

Finition Habillage (en préparation)

 

top